Plan | Accès directs | Annuaire | Portail | Bibliothèque | Entreprise

PORTRAIT

Nicolas WALDHOFF

Enseignant-Chercheur électronique
Directeur des Relations Internationales et du Recrutement de l’EIL Côte d’Opale

 

En quoi consiste votre travail ? Quels sont les défis rencontrés et qu'est-ce qui rend cet emploi intéressant ? Je suis avant tout Enseignant-Chercheur en Electronique rattaché au laboratoire de recherche UDSMM (Unité de Dynamique et Structure des Matériaux Moléculaires) et rattaché à l’Ecole d’Ingénieurs du Littoral Côte d’Opale (EILCO). Je suis aussi le directeur des Relations Internationales et du Recrutement de l’EIL Côte d’Opale.

Ma recherche s’oriente sur le développement de capteurs de gaz innovants (nez électronique) à base d’oxyde métalliques semi-conducteurs de type ZnO.

J’enseigne principalement l’électronique analogique et numérique, l’électrotechnique et les énergies renouvelables dans le cycle préparatoire intégré de l’école mais aussi dans les 2 cycles ingénieurs (Génie Industriel à Longuenesse et Informatique à Calais).

Je développe aussi certaines activités de recherche à l’Université des Sciences et Technologies de Hanoi au Vietnam (USTH) dans le laboratoire Clean Energy et j’enseigne un module de 40h en Licence (Photovoltaïque).

Ce travail est intéressant car la diversité et la richesse des missions me passionnent et évoluent d’année en année.

Quelles études avez-vous faites pour arriver à ce poste et  quel a été votre parcours professionnel ? J’ai un parcours assez singulier. Après un Bac STI, je suis allé en classe préparatoire intégrée à Centrale. Mais après 6 mois, je me suis réorienté pour intégrer une filière beaucoup plus facile, un DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle. Suite à Mon DUT, je suis parti 4 mois aux Etats Unis dans un laboratoire Electronique de puissance de l’Université de Pennstate en Pennsylvanie. Fort de cette expérience, j’ai décidé de continuer mes études. J’ai donc intégré Polytech Lille en Informatique, Microélectronique et Automatisme. J’ai en même temps commencé à travailler en CDD dans un restaurant. Le CDD est rapidement devenu un CDI. La semaine, je suivais les cours et les weekends et vacances, je travaillais. J’ai effectué mon stage de dernière année à l’Institut d’Electronique, de Microelectronique et de Nanotechnologies (IEMN) de Lille ce qui m’a beaucoup plu. Après mon diplôme d’ingénieur, je voulais donc trouver une thèse avec une entreprise car mon objectif était de devenir ingénieur dans une des grandes entreprises de la microélectronique. Malheureusement, aucun sujet ne correspondait, j’ai donc continué à travailler au restaurant en tant que responsable pendant 6 mois. Puis j’ai commencé une formation à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Arras pour créer ma société dans l’informatique. Peu de temps avant la création, j’ai été recontacté par un professeur de Polytech qui m’a finalement trouvé une thèse en collaboration avec ST Microelectronics près de Grenoble. J’ai accepté cette thèse qui a duré 3 ans. C’est pendant cette période que j’ai commencé à enseigner et à encadrer des stagiaires. J’ai finalement voulu devenir Maitre de conférences. A la fin de ma thèse, j’ai eu un poste d’ATER (Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche) d’un an à l’Université de Lille et ensuite un Post Doc avec une entreprise allemande Infineon. A la fin de mon Post Doc, j’ai candidaté sur un poste à l’ULCO.

Qu'est-ce qui vous intéresse tant dans votre travail ? Ce qui me passionne dans mon travail c’est surtout la diversité des missions et des rencontres mais aussi les objectifs d’évolution de l’école d’ingénieurs et du Laboratoire.

Quelles sont vos principaux projets/défis  pour l'année 2018 ? Mes défis pour cette année sont diverses : Je vais faire soutenir les deux étudiantes actuellement en thèse que je co-encadre et je vais aussi continuer à trouver des financements. Je souhaite  aussi améliorer la qualité du recrutement de l’EIL Côte d’Opale.

Avez-vous des hobbies qui sortent de votre domaine d'activité ? Je pratique beaucoup la course à pieds et plus particulièrement le trail. Pour cela, je m’entraine plusieurs fois par semaine.



Comment étiez-vous lorsque vous étiez étudiant ? Plutôt à côté du chauffage au fond de la classe ou plutôt au premier rang ? Cela dépendait de l’intérêt que je portais au cours mais en amphi j’étais plutôt au fond.

Quelle est votre ville préférée sur la Côte d'Opale et pourquoi?
J’adore Wissant pour sa position entre les 2 caps, sa vue sur l’Angleterre, sa plage avec les dunes, les restaurants, les randonnées…


Que souhaitiez-vous faire lorsque vous étiez enfant ?
Je voulais être archéologue, la civilisation égyptienne me fascine.


Contact :

Service communication
Université du Littoral Côte d'Opale
1, place de l'Yser
BP 71022 - 59375 DUNKERQUE Cedex
+33 (0)3 28 23 73 59

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1, place de l'Yser - BP 71022
59375 Dunkerque Cedex
Téléphone : +33 (0)3 28 23 73 73

Mentions légales |