Mois du film documentaire

Le Mois du film documentaire est une invitation faite à toutes les structures culturelles, éducatives et sociales, désireuses de promouvoir le cinéma documentaire auprès d’un large public. Ces 2300 lieux participent à un projet commun en organisant des projections accompagnées de rencontres, expositions, ateliers, colloques, concerts…

 

Le silence des autre

5 novembre à 9h30
Boulogne, La Chapelle

Après la mort de Franco, en 1977, l’Espagne vote la loi d’amnistie générale qui libère les prisonniers politiques mais interdit également de juger les crimes franquistes.
Dans un pays encore divisé sur la question de la mémoire, des citoyens espagnols, victimes des exactions de la dictature, saisissent la justice à l’étranger, en Argentine, pour rompre le « pacte de l’oubli » et faire condamner les coupables.

La projection sera suivie d’un débat animé par Allison Taillot, maître de conférences à l’Université de Nanterre et spécialiste de la guerre d’Espagne.

Contact : Karine Réant, 03 21 99 41 35

 

Utopia à la recherche de l’équilibre

7 novembre à 10h
Dunkerque, amphi de la MREI

Deux géographes sont partis pendant un an autour du monde, à la rencontre de six communautés insulaires qui développent des initiatives durables.

Contact : Elisabeth Geffroy, 03 28 23 74 65

 

Le temps des forêts

12 novembre à  14h
Calais, Amphi Mahammed

Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d’aujourd’hui dessineront le paysage de demain.

La projection sera suivie d’un débat avec Fabien Balaguer, agroforestier,  et Catherine Rafin, maître de conférences en biologie à l’ULCO.

Contact : Virginie Delrue, 03 21 46 36 84

 

Rêves de sable

19 novembre à 14h
Saint-Omer, amphi  de l’IUT

Au début du siècle dernier, des promoteurs de stations balnéaires baptisent d’un nom unique, « Côte d’Opale », le rivage qui s’étend de Dunkerque au Touquet. Cet argument publicitaire, passé depuis dans l’usage courant, cache des territoires et des destins humains différents. La projection du film sera suivie d’un débat avec le réalisateur Olivier Sarrazin.

Contact : Emilie Van Inghelandt, 03 21 46 87 82

Du 05 au 19 novembre